Le vide ou le processus créatif d’une histoire inédite


Il y a un concours de nouvelles auquel j’aimerais participer. Date limite 1er novembre, nb de mots 1500, coût du concours 25$ (j’aime moins), prix 6000$ (j’aime). Concours distribué par la zone Radio-Canada
http://ici.radio-canada.ca/sujet/prix-litteraires-nouvelle

Mon problème majeur : écrire une nouvelle inédite qui n’a jamais été publiée, ni en papier ni sur Internet. Je suis l’heureuse auteure de plusieurs nouvelles intéressantes, mais malheureusement, elles ont toutes été publiées un jour ou l’autre soit dans le Sans Papier, soit dans ce blogue. L’inspiration me manque ces derniers temps pour produire du nouveau matériel. J’en suis la seule responsable, car l’inspiration vient souvent en écrivant et j’écris peu depuis… trop longtemps.

Bon alors quoi d’autres ? J’ai encore 3 récits sous format roman qui sont en cours. Ce sont de long récits (non terminés) et l’exercice de les couper à 1500 mots en y ajoutant une fin inusitée s’avérerait, à mon avis, fastidieux et auquel je n’ai pas envie d’y mettre de l’énergie. Je suis un peu paresseuse que voulez-vous et ça me donnerait l’impression d’avoir dénaturé l’histoire originale. Par ailleurs, comme ce sont des récits qui ne sont pas encore terminés, le fait dans lâcher un peu bout dans l’Univers, avant que l’histoire finale ne soit prête, me fait craindre que quelqu’un quelque part attrape l’idée au vol et termine mon histoire à ma place. Un genre de plagiat cosmique, car la nature à horreur de vide.

Donc retour au point de départ. Il reste deux semaines pour participer à ce concours et je suis encore dans le néant créatif.

Mes idées me viennent souvent en rêve. Mes rêves ces temps-ci ? Assez banals, rien qui ne mérite d’en faire une histoire.

Avez-vous des suggestions pour m’inspirer ?

IMG_0740.JPG

Publicités

6 réflexions sur “Le vide ou le processus créatif d’une histoire inédite

  1. Salut! Je vais te paraphraser l’auteur Neil Gaiman :

    Pour écrire, tu t’assoies devant ton clavier et tu tapes un mot après l’autre, jusqu’à ce que ce soit fini. C’est aussi facile et aussi difficile que ça.

    Je les trouves inspirants, ces mots 🙂

    Je te lisais dans le Sans Papier. Lâche pas!

    (C’est un mythe d’attendre l’inspiration. Faut créer le moment.)

    1. Je voudrais bien, mais c’est un jury tiré sur le volet. Le 25$ sert en autre à payer le-dit jury… Donc pas possible d’y soumettre en douce un membre jury faisant parti de mes admirateurs 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s