Une nouvelle naissance Dans les typos


Et voilà c’est fait, depuis le 2 septembre en fait.

Pour ceux et celles qui ne le savaient pas, mon nouveau projet a enfin vu le jour.

Un nouveau journal d’opinions sur le Net, avec trois anciens collègues du regretté Sans Papier de la TELUQ. C’est parti, enfin. Pour ceux d’entre-vous qui voudraient y lire mes articles, mon nom de plus est Aragonne (mais quelle surprise ! 😉  ). Vous pouvez aussi vous abonner au journal en y inscrivant votre courriel. Vous recevrez ainsi un courriel à chaque nouvel article, tous les auteurs confondus cependant. Les mises en ligne devraient se faire mensuellement, vous ne devriez donc pas être surchargé de courriels si vous vous abonnez. Sur ce site, ce que je vais écrire sera essentiellement des propos en lien avec l’actualité. Dans les typos, je vais rester les deux pieds sur Terre, ma tête sera dans les nuages avec les Chroniques d’Aragonne et mon coeur va un peu voguer entre les deux.

L’adresse du site c’est : www.danslestypos.com

typo

 

Mis à part cela, je me suis remis à mes anciennes histoires et j’ai participé à deux concours de nouvelles, donc j’attends les résultats avec impatience. Pour mes anciennes histoires, ce n’est pas évident. J’avais perdu pour l’une d’entre elles, au moins 30 pages lorsqu’une de mes clés USB avait mis une fin brutale à ses jours. Résultat ? La moitié de mon histoire partie en fumée. Ça m’a pris des années pour m’en remettre, en fait, je ne m’en suis pas encore remis. Je bloque sur cette histoire. Je me souviens de ce que j’ai écris, mais je n’arrive pas à la réécrire. Alors j’ai corrigé ce qui me restait de mon histoire. Et là, ben j’attends. C’est difficile de trouver du temps pour écrire et quand j’en ai, de rester concentrer parce qu’il y a plein de perturbations autour de moi, familiales ou professionnelles. C’est bizarre comme sentiment. Savoir qu’on a du temps et en même temps se sentir coupable d’utiliser ce temps pour écrire et non pour faire autre chose de plus utile à la société, disons. Bref, ce n’est qu’un passage momentané. Tout passe, rien ne dure. Un jour à la fois.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s