Notre conscience voyage dans les multi-univers


En février et mars 2012, j’avais publié, sur mon blogue[1][2] et dans le Sans Papier[3]trois articles qui traitaient d’une théorie que j’affectionne tout particulièrement : la théorie de dédoublement du temps de Jean-Pierre Garnier-Malet. Beaucoup de temps à passé depuis et voilà que je tombe sur un article qui mentionne que notre conscience voyagerait vers un autre univers à notre mort. Personnellement, je pense que c’est bien plus que cela. Je pense que nous voyageons (et vivons) également non seulement dans notre passé et notre futur, mais également dans d’autres univers et dans d’autres temps/réalités. Ouf, me dites-vous, ce n’est pas rien comme affirmation. Je pense qu’en effet, à travers nos rêves, lorsque nous dormons ou lorsque nous faisons des rêves éveillés (être dans la lune), lorsque nous méditons profondément et lors d’autres états de conscience altérée, notre conscience quitte notre corps et va ailleurs. Je pense aussi que les rêves vivides et les sensations de déjà-vu nous donne un aperçu de cette possibilité. Je ne prétends pas détenir la vérité avec un grand V, mais pour moi, c’est significatif.

Vous savez la fameuse phrase Nous sommes tous UN insinue que nous sommes tous reliés les uns autres par une sorte de conscience collective. En effet, mais poussons le raisonnement plus loin. Et si nous étions tous UN parce que justement nous vivions tous la vie des uns et des autres parce qu’effectivement dans un autre temps, une autre réalité, un autre univers, nous VIVONS EFFECTIVEMENT la vie d’une autre personne ? Donc quand vous faites du mal à quelqu’un et bien ce quelqu’un, en fait, ça pourrait être VOUS ! Et avez-vous pensé ? Comme si nous étions tous un seul être commun qui vivait toutes sortes de réalités différentes au même moment. Une sorte de dieu. Chacun d’entre-nous en étant une petite parcelle. Et en mettant toutes nos expériences en commun, dans tous les temps et tous les univers, nous devenions alors un seul être créateur de la vie. Dieu ?! N’y voyez pas là de blasphème. L’être humain n’est-il pas capable du meilleur comme du pire ?

Une autre porte, un autre univers

Donc se peut-il que parfois, nous ayons la conscience de nos autres vies, passées, présentes, futures, parallèles, d’autres temps, d’autres dimensions, d’autres univers ? Avez-vous parfois l’impression de vivre la vie de votre père, votre mère, votre grand-mère, votre grand-père, etc., mais dans un autre temps, autre réalité, autre univers ? Moi ça m’arrive parfois. Cela pourrait-il parfois expliquer pourquoi lorsque vous rencontrez certaines personnes vous ayez l’impression de déjà les connaitre depuis longtemps déjà ?

Comment expliquez-vous les sensations, les visions ou les sons de déjà-vu[4]? Wikipedia[5] nous offre une liste de plusieurs explications possibles : «La difficulté d’étude provient de l’impossibilité, à l’heure actuelle, de déclencher cette sensation chez le sujet étudié.

On peut néanmoins citer quelques exemples de théories avancées par différents auteurs :

  • Il s’agirait d’une fausse reconnaissance due à la confusion de la situation présente avec une situation similaire mais non totalement identique du passé, ou à la reconnaissance d’un événement oublié de la conscience (cryptamnésie). Des psychologues pensent avoir reproduit la sensation de déjà vu avec l’aide de l’hypnose. Plusieurs réserves liées à l’utilisation de l’hypnose ont été émises.
  • Arrêt partiel et très court de l’activité du cerveau : nous vivons quelque chose ; le cerveau s’arrête momentanément d’enregistrer des nouvelles mémoires. Nous revivons cette chose au même instant puisque le cerveau ne s’est arrêté que pendant une fraction de seconde. À ce moment, nous avons l’impression d’avoir vécu ceci il y a très longtemps puisque, vu qu’il manque une toute petite information à notre mémoire, le cerveau a du mal à reconstruire certaines notions de temps. Au bout d’une ou deux minutes, le cerveau aura trouvé un complément fictif mais plausible à ce manque, donc cette impression disparaîtra.
  • Du fait de l’observation de ce phénomène chez les patients ayant une certaine forme d’épilepsie, une anomalie temporaire dans le processus de décharge neuronale a également été proposée. Toutefois, il ne s’agit pas d’un symptôme de l’épilepsie.
  • Possibilité d’iatrogenèse dans certains cas : en 2001, le cas d’une personne expérimentant une sensation intense et récurrente de déjà vu durant une période de prise conjointe d’amantadineet de phenylpropanolamine pour le traitement de la grippe a été signalé. Une hyperdopaminergie dans les régions mésotemporales du cerveau pourrait être responsable de l’effet observé8.
  • Une cause plausible du déjà-vu est que, la vision d’un espace tridimensionnel donné vu auparavant pourrait parfois, engendrer une mauvaise redirection de l’information dans le cerveau, et conduire à cette sensation.
  • Certains croyants et mystiques estiment qu’il s’agit de la réminiscence de souvenirs d’une existence antérieure et la preuve pour eux de la métempsycose ou de la réincarnation.
  • D’autres pensent encore que la sensation de déjà vu serait le souvenir de rêves prémonitoires.
  • Dans Psychopathologie de la vie quotidienne (1901), Sigmund Freud assimilait le « déjà-vu » à un « déjà-rêvé », il considère que le déjà-vu est bel et bien la reviviscence (réapparition d’un souvenir) d’une perception, mais de la perception d’un fantasme (ou d’une rêverie diurne) inconsciente et que la personne ne peut donc se souvenir consciemment.
  • Sándor Ferenczi ajoute que le déjà-vu peut signifier la répétition d’un rêve oublié de la nuit précédente. Puis, il applique cette hypothèse aux rêves anciens, voire à des souvenirs phylogénétiques.»

Donc, je suis tombée par hasard (je ne crois pas au hasard non plus) sur cet article. Comme il était en anglais, je vous l’ai traduit librement (j’espère qu’il vous sera compréhensible). Pour ceux qui voudraient le lire en anglais, vous avez le lien ci-dessous :

http://www.spiritscienceandmetaphysics.com/scientists-claim-that-quantum-theory-proves-consciousness-moves-to-another-universe-at-death/

 Les scientifiques affirment que la théorie quantique révèle que la conscience se déplace vers un autre univers au moment du décès

par Steven Bancarz, 7 janvier 2014

 Un livre intitulé « Biocentrisme : Comment vie et conscience sont la clé pour comprendre la nature de l’Univers » a attisé l’Internet, parce qu’il contenait une affirmation qui disait que la vie ne s’arrête pas quand le corps meurt, et elle peut durer éternellement. L’auteur de cette publication, le scientifique Dr Robert Lanza, qui a été élu par le NewYork Times le 3ème plus important scientifique vivant actuellement, n’a aucun doute que c’est possible.

voyage-horscorps

 Au-delà du temps et l’espace

 Lanza est un expert en médecine régénérative et directeur scientifique d’Advanced Cell Technology Company. Avant d’être connu pour ses recherches approfondies sur les cellules souches, il était également célèbre pour plusieurs expériences réussies sur le clonage des espèces animales en voie de disparition.

 Il n’y a pas si longtemps que les scientifiques impliquent ensemble la physique, la mécanique quantique et l’astrophysique. Ce mélange explosif a donné naissance à la nouvelle théorie du biocentrisme, ce que prêche depuis lors. Le biocentrisme enseigne que la vie et la conscience sont fondamentales pour l’univers.  C’est la conscience qui crée l’univers matériel et non l’inverse.

 Lanza pointe vers la structure de l’univers lui-même, et que les lois, les forces et les constantes de l’univers semblent être structurées pour faire naître la vie, impliquant que l’intelligence existait avant la matière.  Il prétend également que l’espace et le temps ne sont pas des objets ou des choses, mais plutôt des outils pour notre compréhension animale.  Lanza dit que nous portons espace et le temps autour de nous « comme les tortues avec leur carapace » et que cela signifie que lorsque la carapace se détache (espace et temps), nous continuons à exister.

 La théorie suppose que la mort de la conscience n’existe tout simplement pas. Cette mort n’existerait que sous le formation d’une pensée parce que les gens s’identifient à leur corps. Ils croient que tôt ou tard leur corps va périr et que alors leur conscience s’effacera également. Si le corps produit la conscience, alors la conscience meurt lorsque le corps meurt.  Mais si le corps reçoit la conscience de la même façon qu’un récepteur numérique (boite du câble) reçoit les signaux d’un satellite, alors bien sûr la conscience ne s’arrête pas à la mort du véhicule physique. En fait, la conscience existe en dehors des contraintes de temps et d’espace. Elle peut être partout : dans le corps humain et en-dehors de celui-ci. En d’autres termes, la conscience n’est pas locale, dans le même sens que les objets quantiques ne sont pas locaux. Lanza est également d’avis que les univers multiples peuvent exister simultanément. Dans un univers, le corps peut être mort. Et dans un autre, qu’il continue d’exister, absorbant la conscience qui migrerait dans cet univers. Cela signifie que lorsqu’une personne décède et que sa conscience voyage à travers le tunnel, elle ne va pas en enfer ou au paradis, mais dans un monde similaire qu’il ou elle a jadis habité et il ou elle y est en vie. Et ainsi de suite, infiniment. C’est presque comme un effet de poupée russe cosmique appliqué au phénomène de vie après la mort.

 Les mondes multiples

 Cette théorie inspirante, mais extrêmement controversée, de Lanza a de nombreux partisans involontaires, non seulement les simples mortels qui voudraient vivre éternellement, mais aussi certains scientifiques connus. Ceux-ci sont des physiciens et des astrophysiciens qui sont enclin à être d’accord avec l’existence de mondes parallèles et qui laissent entrevoir la possibilité d’univers multiples. Le multiverse (ou multi-univers) est le concept scientifique qu’ils défendent. Ils croient qu’il n’existe aucune loi physique qui interdirait l’existence de ces mondes parallèles.

 Le premier à l’avoir proclamé s’appelait H.G. Wells. Il était un écrivain de science-fiction et il l’a annoncé en 1895, dans sa nouvelle « The Door in the Wall ».  62 ans plus tard, cette idée a été redéveloppée par le Dr Hugh Everett dans sa thèse de troisième cycle à l’Université de Princeton. Fondamentalement, il postulait qu’à tout moment, l’univers peut se diviser en d’innombrables événements similaires. Et l’instant d’après, ces univers « nouveau-né » se divisent de façon similaire. Dans certains de ces mondes, vous pouvez être présent ou non : vous lisez cet article dans un univers ou regardez la télévision dans une autre.

 Nos actions sont le facteur déclenchant de ces mondes multipliés, explique le Dr. Everett. Lorsque nous faisons des choix, instantanément un univers se divise en deux versions différentes des résultats. Dans les années 1980, Andrei Linde, scientifique de l’Institut de physique de Lebedev, a développé la théorie des univers multiples. Il est maintenant professeur à l’Université de Stanford.  Linde explique que l’espace se compose de nombreuses sphères gonflables, qui donnent lieu à des sphères semblables, et celles-ci à leur tour, produisent des sphères en nombre encore plus grand, et ainsi de suite jusqu’à l’infini. Ces sphères sont réparties dans l’univers. Elles ne connaissent pas l’existence des autres sphères. Cependant, elles représentent les parties du même univers physique.

 Le fait que notre univers ne soit pas le seul est supporté par les données fournies par le télescope spatial Planck. En utilisant ces données, les scientifiques ont créé une cartographie très précise des micro-ondes de l’arrière-plan, ce fameux rayonnement de fond que l’on appelle relique cosmique et qui est là depuis la création de notre univers. Ils ont également trouvé que l’univers a beaucoup de recoins sombres et ceux-ci sont représentés par quelques trous et vastes lacunes. 

 La physicienne théoricienne Laura Mersini-Houghton de l’Université de Caroline du Nord soutient avec ses collègues que les anomalies des micro-ondes d’arrière-plan existent en raison du fait que notre univers est influencé par les autres univers existant à proximité. Ainsi les trous et les écarts sont une conséquence directe des attaques en provenance des univers voisins.

 L’âme

 Donc, selon la théorie du néo-biocentrisme, il y a abondance de lieux ou d’autres univers où notre âme pourrait migrer après la mort. Mais l’âme existe-t-elle ?  Y a t-il une théorie scientifique de la conscience qui pourrait soutenir une telle affirmation ? Selon le Dr. Stuart Hameroff, une expérience de mort imminente se produit lorsque l’information quantique qui trouve dans le système nerveux quitte le corps et se dissipe dans l’univers. Contrairement à la vision matérialiste de la conscience, Dr. Hameroff propose une autre explication de la conscience qui peut, peut-être, faire appel autant à l’esprit scientifique rationnel qu’aux intuitions personnelles.

 La conscience réside, selon Hameroff et le physicien britannique Sir Roger Penrose, dans les microtubules des neurones, qui sont les principaux sites de traitement quantique.  À la mort, cette information est libérée du corps, ce qui signifie que la conscience va de pair avec elle. Ils ont fait valoir que l’expérience de la conscience est le résultat des effets de la gravité quantique dans ces microtubules, une théorie qu’ils ont baptisé réduction objective orchestrée (Orch-OR). La conscience, ou du moins la proto-conscience, est formalisée par eux comme étant une propriété fondamentale de l’univers, qui est présente dès les premiers instants de l’univers, lors du Big Bang. « Dans un tel schème, l’expérience de la proto-conscience est une propriété fondamentale de la réalité physique et qui est accessible au processus quantique associé à l’activité cérébrale.»

 Notre âme est en effet construite à partir du tissu même de l’univers – et pourrait donc existée depuis la nuit des temps.  Notre cerveau est seulement un récepteur et un amplificateur pour la proto-conscience, qui elle-même est intrinsèque au tissu de l’espace-temps. Donc y a-t-il vraiment une partie de notre conscience qui est immatérielle et qui vivra après la mort de notre corps physique ? Le Dr. Hameroff dit dans le documentaire À travers le trou de ver de la chaîne de la Science: «Disons que le cœur cesse de battre, le sang arrête de circuler, les microtubules perdent leur état quantique. L’information quantique contenue dans les microtubules n’est pas détruite, elle ne peut pas être détruite, elle est seulement distribuée et dissipée dans l’ensemble de l’univers».  Robert Lanza ajoute que non seulement cela existe dans l’univers, mais peut-être aussi dans un autre univers.

 Si le patient est réanimé et qu’il revit, cette information quantique peut aller de nouveau dans ses microtubules et le patient dit alors «J’ai eu une expérience de mort imminente». Il ajoute: «Si les microtubules ne sont pas relancés, et que le patient meurt, il est possible que cette information quantique puisse exister en dehors du corps, peut-être indéfiniment, comme une âme.» Ce récit de la conscience quantique explique des concepts tels que les expériences de mort imminente, la projection astrale,  les expériences hors du corps et même la réincarnation et ce, sans avoir besoin de faire appel à une idéologie religieuse.  L’énergie de la conscience peut être potentiellement recyclée dans un corps différent et à un autre moment donné, mais en même temps, elle existe en dehors du corps physique dans un autre niveau de réalité et éventuellement dans un autre univers.

 Robert Lanza et le Biocentrisme :

http://www.youtube.com/watch?v=zI_F4nOKDSM#t=12

 – Allez voir : http://www.spiritscienceandmetaphysics.com/scientists-claim-that-quantum-theory-proves-consciousness-moves-to-another-universe-at-death/#sthash.AW0LkzPH.dpf

 Sources:

http://www.learning-mind.com/quantum-theory-proves-that-consciousness-moves-to-another-universe-after-death/

http://en.wikipedia.org/wiki/Biocentric_universe

http://www.dailymail.co.uk/sciencetech/article-2225190/Can-quantum-physics-explain-bizarre-experiences-patients-brought-brink-death.html#axzz2JyudSqhB

http://www.news.com.au/news/quantum-scientists-offer-proof-soul-exists/story-fnenjnc3-1226507686757

http://www.psychologytoday.com/blog/biocentrism/201112/does-the-soul-exist-evidence-says-yes

http://www.hameroff.com/penrose-hameroff/fundamentality.html


[1] https://leschroniquesdaragonne.wordpress.com/2012/02/22/la-theorie-de-dedoublement-du-temps-avant-premiere/
[2] https://leschroniquesdaragonne.wordpress.com/2012/03/18/theorie-dedoublement-du-temps-2e-partie/
[3] http://benhur.teluq.ca/wordpress/sanspapier/chroniques/espace_prive/espace3_0312/
[4] Le déjà-vu, ou paramnésie (du grec para, à côté, et mnésis, mémoire, formé sur amnésis), est la sensation d'avoir déjà été témoin ou d'avoir déjà vécu une situation présente, accompagné d'une sensation d'irréalité, d'étrangeté. Cette impression touche à peu près 7 personnes sur 10. Selon le psychologue suisse Arthur Funkhouser, on peut en distinguer trois types différents : le déjà vécu, le déjà senti et le déjà visité. http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9j%C3%A0-vu
[5] http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9j%C3%A0-vu
Publicités

3 réflexions sur “Notre conscience voyage dans les multi-univers

  1. Bonjour,c’est un des meilleurs article que je n’ai jamais lu.Je sais par expérience que le temps n’est pas unitaire mais trinitaire tout comme l’ensemble des supa univers.
    DE plus la construction temporelle est d’ordre fractale ce qui explique les reminescence temporelles de la conscience,mais le sujet est vaste…
    Tout ceci je l’ai découvert surtout par mes voyages astraux,qui ont déclenchés mes reflexions et méditations

  2. Bonjour Aragonne,
    en fin de compte, il n’y a plus rien à rajouter à ce que tu écris à propos de ton sujet. Toutes les consciences sont reliées quantiquement, ce que l’on appelle l’intrication quantique en mécanique quantique qui dit que, toutes les particules sont reliée instantanément même aux plus grandes distances en années lumière, ce que réfute la relativité restreinte d’Einstein, car elle dit qu’ à cause de la limite de la vitesse de la lumière qui se situe à 300,000 km/s, les particules très éloignées ne peuvent se rejoindre instantanément.

    Mais nous sommes tous reliés énergiquement et cela peut importe l’éloignement et l’inconscience de cette conscience.J’ai déjà vécu un de ces mondes parallèles qui était en effet parallèle à notre monde et existait en même temps avec le monde dans lequel nous vivons tous, il était imbriqué dans le notre comme les pensées dans la tête qui vivent en même temps.

    Nous ne pouvons nous en rendre compte tout simplement parce que notre fréquence vibratoire est de bas niveau. Il faudrait premièrement élever la fréquence vibratoire de notre corps de densité pour qu’il vibre à la quatrième dimension pour commencer, ce serait un point de départ pour prendre conscience des autres dimensions. Il faudrait amener cette conscience humaine vers les hauts niveaux de la lumière, et le plus beau, c’est que c’est faisable.

    L’humain est seul dans tous les mondes à se croire seul, séparé de lui et des autres, il a donc besoin d’adrénaline pour sentir qu’il existe, il ne voit pas qu’il est relié comme tous les membres de son corps qui sont reliés à lui. Il se sent individuel, il se sent séparé de tout et il agit en fonction de ce qu’il croit ressentir, sa conscience est voilée. Mais il devrait savoir qu’il est en même temps individuel et universel.

    Plus la fréquence vibratoire s’élève, plus nous prenons conscience des mondes, des dimensions et des vies existantes de ces dimensions. En fin de compte, l’unicité devrait être la seule à exister, mais l’humain a besoin de sentir cette séparation pour devenir Un. Il est en train de se produire un Big Bang de la conscience, nous serons obligés de nous élever car même le Soleil(qui est un Dieu) envoie ses fréquences en tempêtes solaires qui produisent des mutations de notre ADN

    Autant sommes-nous reliés entre humains, nous le sommes aussi avec tout ce qui existe, que ce soit le monde animal, végétal et minéral. Notre Mère Terre(qui est Dieu) possède une conscience au-delà de la notre et souffre autant que nous de cette séparation de nous-mêmes. Même les dauphins possèdent une conscience plus élevée que la nôtre.

    Je pourrais écrire comme cela des tas de paragraphes mais ça ne changerait pas le fait que nous devons évoluer. Il y a des êtres galactiques qui nous aident à nous élever au-dessus de nous-mêmes. Nous sommes aidés de toute part sans que cela n’y paraisse, mais il y a des êtres qui sentent et qui voient, nous sommes dans la bonne direction.

    De tout mon coeur, je vous envoie mon Amour afin que vous puissiez vous voir tous comme vous êtres beaux et reliés dans l’Amour Universel.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s