La fin de semaine est déjà terminée


Encore une fois, je n’ai pas réussi à faire tout ce que je voulais faire. Je n’ai pas réussi à mettre de l’ordre dans mon bureau, je n’ai pas réussi à trouver du temps pour écrire mes histoires, je n’ai pas fini de payer mes comptes du mois…

Qu’ais-je réussi alors ? Mais bien plus en fait. J’ai fait toutes mes épiceries (ou presque, à un détail près), j’ai fait une méga sauce spaghetti, je suis allée au cinéma avec mes filles et mon mari et le meilleur, j’ai sorti le sapin que mes filles ont joyeusement décoré 🙂

En fait, j’ai réussi une seule et la meilleure chose : ma vie de famille. Me semble que ce n’est pas rien 🙂

20131201-225401.jpg

Publicités

4 réflexions sur “La fin de semaine est déjà terminée

  1. Bonjour Aragone,
    tu as franchement bien dit les choses. Plus tu délègueras, plus tu te rapprocheras de toi et plus tu te rapprocheras de toi plus tu auras moins besoin des choses.

    Nous sommes ici pour se rencontrer, se voir, se parler, se connaître et puis enfin savoir qui l’on est et être heureux de tout sans aucune raison. Tu es un être évoluée, ta présence ici est un cadeau, je suis content de pouvoir participer à cette grande intelligence dont tu fais preuve.

    Surtout, fais-toi confiance car tu es capable de tout, pour le moment tu ne le sais pas encore, mais tu le sauras bien assez tôt. Continue ce fameux travail d’éveil de conscience, je suis de tout coeur avec toi.

    Charly

    1. Allo Charly,

      Et bien merci. Ma conscience s’éveille à petits pas, parfois plus grands.

      Je pense que le plus important, dans toutes les situations, c’est de se respecter et de s’aimer avec ses bons et ses mauvais côtés. L’important ce n’est pas d’être parfait, mais d’être soi-même et de ne pas laisser les autres nous faire croire que nous devrions être quelqu’un d’autre.

      Je trouve tout de même le rythme de la vie d’aujourd’hui, surtout quand tu as une jeune famille, est assez effréné.

      J’aimerais avoir plus de temps pour me reposer, plus de temps pour moi, prendre soin de moi et avoir plus de temps pour écrire mes histoires et faire mes recherches.

      La vie est pleine de choix :
      – choix conscients ou inconscients
      – choix qui n’en sont pas vraiment
      – choix inévitables ou évitables
      – choix lourds de conséquences ou inconséquents
      – choix responsables et raisonnables ou irresponsables et déraisonnables
      – et puis finalement, le choix de ne pas choisir, le statut quo.

      J’en suis un peu là en ce moment. Entre deux eaux.

  2. Bonjour,
    l’important, c’est de ne pas avoir de remords. Surtout, il ne faut pas se pendre avec la corde que la société, la religion et l’éducation nous ont donné. On nous dit, faites ceci et cela, et tout va bien.

    La vie n’est pas une course contre la montre ou dirais-je, une course contre nous-mêmes. Il faut se déséduquer, arrêter la roue qui tourne et puis une fois arrêtée, repartir d’avant avec notre Je Suis que l’on a trouvé à l’avance dans le chemin de notre évolution.

    1. Bonjour Woolfgang,

      Contente de lire tes commentaires à nouveau.

      Non pas de remord, des regrets parfois, mais pas de remords.

      La course n’est pas avec la Société, mais plutôt avec moi-même. Dans le sens où j’ai rarement le temps ou je ne prend pas le temps de faire tout ce que je voudrais faire. Je suis plein de bonne volonté et lorsque vient le moment de le faire, je suis tellement épuisée que j’ai juste assez d’énergie pour m’écraser, m’échouer sur mon divan et j’attend que le temps passe, puis c’est l’heure du dodo.

      Suis-je trop exigeante envers moi-même ? Fort probablement. La Société presse-t-elle comme un citron ses citoyens ? Oh que oui.

      Briser la roue ? Oui, mais ce n’est pas nécessairement évident. Un jour à la fois comme on dit.

      Maintenant, une autre grosse semaine qui s’annonce. J’ai délaissé certaines responsabilités parce que… putain des fois c’est juste trop. Heureusement pour moi, je connais exactement mes limites (lieux, nombre, durée, amplitude, etc.). Limites que j’ai apprise par l’expérience et expérience que je ne renouvellerai pas. Mais je roule souvent, trop, près du gouffre.

      Bizarrement, c’est souvent les activités que j’aime le plus que j’abandonne le plus souvent au profit d’activités plus responsables… et ça c’est merdique je le sais bien.

      Se respecter.
      Se trouver.
      Se connaitre.
      S’aimer.
      Se souvenir de soi.
      Ne Pas s’Oublier.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s