Rêve et utopie


Certaines personnes ont des attentes irréalistes et sont donc continuellement déçues du fait que que leurs attentes ne sont pas comblées. Certaines d’entre elles rejettent sur les autres (société, parent, conjoint, enfant, voisin, patron, collègue, banque, gouvernement, etc.) la responsabilité de l’échec de leurs attentes idéalistes. Certains ne font rien et apprennent à digérer leur déception, alors que d’autres changent de milieu de vie en espérant que leurs attentes utopiques soient comblées, alors qu’elles ne le seront jamais, car ils n’ont pas changé leur perception.

D’autres avec ses mêmes attentes irréalistes, finissent, par dépit, par choisir un but moindre et possible à atteindre, mais ils demeurent insatisfaits, car leurs idées irréalisables leurs font miroiter de faux espoirs qu’ils sont trop empressés à croire.

D’autres encore projettent leurs attentes utopiques sur le très long terme, entreprennent des démarches pour les réaliser à petits pas ET effectivement l’utopie finie par devenir réalité. En sont-ils satisfaits ? Certains oui. D’autres non du fait de l’attente considérable ou des choses/projets/relations qu’ils ont du abandonner pour se concentrer sur la réalisation de leur utopie.

D’autres avec ses même projections utopiques à long terme, ne font rien de particulier, certains que la vie va leur apporter tout ce dont ils ont besoin. Finalement leur projet futur ne se réalise pas, mais ce n’est pas grave, car ils se rendent compte que se n’était pas si important et que tout ce qu’ils ont obtenu à la place les a amplement satisfaits.

Je pense qu’il est essentiel d’avoir des rêves, pour nous donner de l’espoir et pour nous faire miroiter un monde meilleur. Cependant, il est essentiel aussi de réaliser que certains rêves sont possibles à atteindre si on fait des démarches et des efforts, alors que d’autres rêves demeurent et doivent demeurer hors d’atteinte. Ces idées irréalistes-là sont comme des fantasmes, elles nous font rêver, espérer, jouir, mais si on parvient à les réaliser, on n’en est pas nécessairement satisfait. Rêver un rêve est une chose, mais le vivre peut être désenchantant.

Tout dépend de notre perception et de notre capacité et volonté à faire la distinction entre les deux types de rêves.

Pour que la magie se crée, pour que votre utopie deviennent réalité ou tout simplement pour voir votre vie autrement, il faut sortir de votre zone de confort volontairement. Ce n’est pas tout le monde qui est prêt à le faire.

20130907-074334.jpg

Publicités

3 réflexions sur “Rêve et utopie

  1. Le perfectionnisme se développerait sous l’influence de trois facteurs : génétique, familial et culturel. De nombreuses recherches tendent à démontrer que plusieurs traits de personnalité, tel que le perfectionnisme, sont héréditaires. Nous venons au monde avec un tempérament et certaines personnes seraient davantage prédisposées que d’autres au perfectionnisme. Par la suite, toutefois, notre personnalité se forge à partir des expériences vécues dans notre environnement. Beaucoup de perfectionnistes sont élevés ou élevées par des parents qui ont des exigences personnelles très élevées. Ces parents peuvent transmettre, de manière directe ou de manière subtile, leur façon de voir et leur comportement. Leurs enfants grandissent alors souvent dans la crainte de ne pouvoir répondre à leurs attentes et de les décevoir. D’ailleurs, plusieurs perfectionnistes ont l’impression que leurs parents ne les aimeront qu’à la condition qu’ils ou elles atteignent leurs critères de réussite.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s