La femme object VS la femme burqa


La femme objet hyper sexualisée et sa contraire, la femme burqa complètement cachée sous son drap : même problème, même combat. Les opposées d’un même enjeux : le contrôle de la femme, de son corps, de son pouvoir, de son essence par l’homme. Non pas de l’Homme qui lui sait reconnaitre dans la Femme le pouvoir de la Vie et se sent plus Homme et plus puissant de par son simple respect pour elle, sa compagne, son complément.

La femme objet et la femme burqa sont la vision et le résultat des relations distordues des sous-hommes envers le pouvoir de la Femme. Se sentant diminué devant la magnificence de la Femme, le sous-homme cherche à assouvir ses plus bas instincts en asservissant et en avilissant la femme par ses tentatives de contrôle et de domination. Pourtant, il ne fait ainsi que creuser davantage sa tombe.

Et le pire arrive lorsque la Femme ne se voit plus elle-même pour ce qu’elle est réellement (source de Vie et de pouvoir) mais seulement à travers la vision déformée des yeux du sous-homme. Alors, elle meurt, ainsi que la source de toute vie avec elle.

20130520-234621.jpg

Publicités

4 réflexions sur “La femme object VS la femme burqa

  1. Bonjour,

    depuis que le monde est monde que la femme est placée sous la tutelle de l’homme. Il y a 4 milles ans, dans l’Ancien Testament, sous la loi de Moise, les femmes étaient déjà des objets dans l’obligation d’être soumises aux hommes et à Dieu (toujours d’après les hommes). Même au départ, Ève était celle qui avait qui avait causée le déclin de l’humanité, et d’après toutes les religions, elle est encore coupable.

    Il n’y pas encore pas si longtemps, la religion tenait les femmes sous le joug d’une responsabilité qui ne lui revenait pas du tout. La religion condamnait les femmes à devenir les mères de familles trop nombreuses même si elles en devenaient malades, et la religion disait en cas de mortalité, qu’il fallait sauver plutôt le bébé que la mère, et voilà, c’est ainsi que les orphelins pullulaient.

    Je me rappelle dans ma jeunesse, même si l’homme alcoolique violentait sa femme, La religion disait, que l’homme était le chef de famille après Dieu, et ainsi, il avait la permission de Dieu lui-même de faire n’importe quoi

    Maintenant, les femmes prennent la place qu’il leur est due, et tant mieux. De tout mon coeur, je souhaite que toutes les femmes du monde soient libres, et je vous promet que le monde s’en portera mieux.

    1. Tu as toujours d’excellentes répliques mon cher.

      Les femmes ne sont pas parfaites, mais si au moins les hommes et les femmes pouvaient en vivre en harmonie et dans le respect, ça serait déjà pas pire.

    1. Moi-même ça m’est venue subitement après avoir lu un article dans La Presse de cette semaine qui parlait de l’arrivée de la Burqa en Tunisie. Je me suis dit que c’était un fragment du spectre seulement. Le Moyen-Orient n’a pas le monopole des sous-hommes, l’Occident en a son lot également, mais qui verse dans l’autre extrême : la femme comme un objet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s