À quoi rêvez-vous ?


Nous rêvons tous. En couleur ou en noir et blanc. Nous sommes spectateur ou nous sommes acteur. Parfois, nous savons que nous rêvons et d’autres fois… nous ne rêvons pas, nous le vivons.

Certains rêves sont juste des rêves. Mais certains rêves sont différents.

Il y a de ces rêves où c’est comme aller au cinéma et en être conscient. Dans d’autres, vous êtes un acteur du film, mais vous n’êtes pas forcément vous. Certains rêves sont un portail vers un autre univers, réalité, espace temporel et vous VIVEZ alors une autre réalité, car certains rêves sont réels.

Les rêves permettent également de voir et/ou vivre le passé et le futur. Le vôtre ou celui d’un autre.

Parfois aussi les rêves sont du grand n’importe quoi, le fruit de votre imagination qui se lâche lousse. Ils sont parfois aussi le reflet de vos peurs et de vos angoisses, de vos joies et de vos peines. Vous permettant de ressentir ce que vous vous interdisez lorsque vous pensez être réveillé.

Vous pouvez avoir aussi des visiteurs, venus d’ailleurs, qui ne viennent pas de votre esprit. Certains sont le bienvenus, d’autres sont à fuir comme la peste et d’autres sont à combattre de toutes les manières possibles pour les extraire définitivement de votre esprit, de votre espace personnel. Car vos rêves vous appartiennent et nul ne peut s’en nourrir ou s’en servir sans votre consentement. Mais certains visiteurs indésirables sont tenaces et ne partiront pas facilement. Vous devriez alors faire preuve de ténacité, de courage, de perspicacité et d’invention pour en venir à bout.

En terminant, certains rêves apportent des messages et d’autres vous permettent de communiquer réellement avec des gens (morts, vivants, d’ailleurs, d’autres espèces, d’autres entités) auxquels vous n’auriez pas été en mesure de parler lorsque vous êtes réveillés.

J’ai fait ce dernier genre de rêves récemment. J’étais dans un lieu tout gris pâle, une espèce de bulle ou de lieu hors du temps et de l’espace, et j’ai discuté avec une personne que je connais très bien. Une discussion qui ne nous étais pas possible d’avoir autrement, pour diverses raisons.

Je crois que ce rêve était réel et que d’esprit à esprit, par l’intermédiaire du rêve nous avons communiquer. Peut-être que cette personne se souviendra du rêve ou peut-être pas. Moi je m’en souviens et c’est ce qui est le plus important. J’ai pu expliquer à cette personne que j’avais coupé nos liens d’amitié depuis un bout déjà et que je ne lui permettrai pas d’en créer un autre. Elle appartient désormais uniquement à mon passé. Mon futur lui est maintenant inaccessible. Elle était triste et ne comprenais pas vraiment le revirement de la situation. Elle ne comprenais pas, elle n’avait pas d’autre choix que d’accepter la situation. Ses liens se lançaient vers moi, mais ils glissaient et ne trouvaient pas de prise. Je regardais et ressentais sa tristesse et ses liens voulant s’accrocher, mais tout cela me faisait ni chaud ni froid. Je m’étais rendue inaccessible de par mon indifférence. Puis j’ai quitté le rêve, car il n’y avait plus rien à dire. Chacun est retourné dans son propre corps.

Rêvez-vous ? Peut-être êtes-vous présentement en train de rêver ? Qui vous dit que votre réalité n’est pas un rêve ? Et peut-être bien même pas le votre, mais celui d’un autre ?

Rêve ou réalité ?

20130406-000914.jpg

Publicités

15 réflexions sur “À quoi rêvez-vous ?

  1. Nous recevons l’information en deux dimensions et nous la retransmettons en trois dimensions, notre monde ne serait qu’un hologramme créé à partir des informations retransmises par nous-mêmes.
    Comme dans le film la Matrice avec Keanu Reeves.

      1. Bonjour Aragonne,
        comme toi, mes rêves sont des réalités où je vis et deviennent partie intégrante de ma réalité physique. Parfois, je suis conscient que je rêve et et je suis conscient physiquement que je rêve et il y a une communication.

        Il existe plein de réalités qui diffèrent les unes les autres tout en étant semblables dans l’intention. Quantiquement, elles sont intriquées et en corrélation, et donc, chaque jour je prends conscience que je fais partie d’elles, et à chaque fois que je prends conscience de l’une d’entre elles, je deviens cette réalité, comme si à long terme je disparaissais du continuum espace-temps, mais c’est la fusion qui me donne l’impression de disparaître.

        Dans la théorie du dédoublement, le passé et le futur sont déjà créés, et j’ai parfois des visions d’un futur proche, donc, je me sens et je suis en contact avec mon futur, mais pas assez à mon gout, et je cherche à accélérer cette conscience du futur. Je suis déjà en contact avec mon passé comme j’ai mentionné dans un de mes commentaires.

        Charly

      2. Bonsoir Charly,
        J’ai ressenti cela aussi parfois, cette envie, ce besoin manifeste d’accélérer le processus en cours et de passer à la prochaine étape plus rapidement que prévu. J’ai réussi, mais cela fut intense et difficile à vivre physiquement, psychologiquement et émotionnellement. Je me suis jamais sentie autant en-dehors du monde « normal » qu’à cette époque. Mais je dois dire que cela fut payant. 🙂 Cependant, en cours de route, ça allait trop vite et j’ai du demander à mon ange gardien, à mon guide, de ralentir parce que je ne me sentais plus capable de gérer cette accélération et je suis revenue alors à un niveau plus « normal » pour ma propre évolution.

        Donc l’accélération à un prix.

        Il m’arrive régulièrement de rêver à des présents et futurs parallèles ou possibles si je faisais d’autres choix. Des futurs qui m’attend ou non, selon les circonstances de la vie. Tout ne dépend pas de moi uniquement, nous sommes tous interreliés les uns aux autres.

        Que pensez-vous des parasites ? Les avez-vous ressentis, vus ou autres ? Personnellement, après plusieurs tentatives, j’ai réussi à m’en débarrasser. L’avantage maintenant c’est que je les reconnais quand ils m’approchent. C’est plus « facile » maintenant de les déjouer.

      3. Bonjour Aragonne,
        ta lettre m’a plu et bouleversé de tant de force en toi, une force sage et pleine de compassion. Durant toute ma vie j’ai cherché l’hyper conscience, et j’ai cherché tous les moyens possibles pour arriver à l’illumination et ce même si durant cette quête j’ai souffert du trop, du pas assez.

        Il y a eu des moments très difficiles, car je suis arrivé à un carrefour où j’ai dû choisir soit de continuer à vivre sur la terre, ou partir vers les mondes que j’ai connus.Je ne pouvais plus revenir en arrière et de toute façon, je ne le voulais pas.

        Ma mère est morte quand j’avais 17 ans et ma vie en a été bouleversée, je suis mort avec elle mais je suis revenue à la vie. Elle m’a guidé du moment qu’elle est morte et elle est toujours avec moi.. C’est un ange. Pendant un long moment, j’ai rêvé d’elle, je lui ai écrit des lettres, je l’ai cherché et un jour, elle m’a enfin parlé, et depuis ce temps, elle est là avec moi chaque seconde, je l’entends et je la vois. Sans elle, je ne serais pas là pour te le raconter.

        Lentement, je me suis enfoncé dans ces mondes qui sont collés contre nous, tout près, si près. Je ne vis que pour vivre l’amour, et donner en retour l’amour. Quand tu commences à entendre et à voir un ange, tu finis par tous les voir, et c’est mon cas. Je suis en contact permanent avec les anges et le les aime d’amour. J’ai développé sans limite et sans peur ma conscience, j’ai ouvert mon coeur et mon esprit à la lumière des mondes, de l’univers mais aussi des enfers. Je suis visité en permanence par des Anges, des décédés, des consciences et des âmes de d’autres dimensions et de d’autres mondes.

        Quand tu parles de parasites, je ne sais pas si tu penses aux énergies sombres ou négatives, des êtres mauvais qui veulent notre mort ou nous posséder. Pendant trois ans, à tous les soirs à mon travail, j’ai dû avec l’aide des anges, me battre et lutter contre des êtres mauvais qui voulaient ma mort ou me prendre mon âme, me faire mal. J’ai développé pendant ces années des techniques spirituelles de défense. Tu vois, cette lumière dont on parle, elle est en nous et nous pouvons nous en servir pour pulvériser des êtres invisibles. Je sentais leur présence quelques minutes et parfois même des heures d’avance. Il y a eu des moments où j’ai eu peur, tout seul, le soir à mon travail. Mais maintenant, ils ne me hantent plus, mais je demeure toujours en alerte, connecté à eux par l’univers visible et invisible.

        Souvent, des présences venaient à moi pour que je les protège, j’ai reçu tellement d’amour de l’univers, et maintenant, toutes ces belles présences sont avec moi pour toujours. Il n’y a pas de limite à ce que nous pouvons accomplir. Une fois, j’ai vu un bel ange féminin descendre du plafond et venir vers moi et mettre sa main sur mon coeur, pour me faire basculer dans un monde d’amour. Une fois, parce que j’avais froid dehors, j’ai vu une paire d’ailes s’ouvrir et se refermer sur moi, puis sentir mon corps tout en chaleur.

        Tout a commencé un jour alors que je me baignais dans la piscine chez moi au sous -sol. Soudainement, j’ai vu voler au-dessus de moi des êtres avec des ailes de chauve-souris, une figure démoniaque, et volaient au-dessus de moi comme des vautours, j’ai eu très peur, mais je suis demeuré sur place quand même un bon moment, puis n’en pouvant plus, je suis parti.

        J’ai été au tunnel de la mort pour conduire un ami qui venait de mourir, il a regardé dans le tunnel, moi je ne voyais pas à l’intérieur, ensuite il m’a regardé avec un grand sourire et il entré dans le tunnel, dis ans après, il est venu me dire comment était sa nouvelle vie.

        Dans mon cas, comme tu le dis, ça été payant. C’est un voyage intérieur autant qu’à l’extérieur, j’ai reçu tant d’amour, mais je redonne tout ce que je reçois. Si c’était à recommencer, je le referais sans hésiter. Pour les autres humains, je ne suis pas humain.

        Dans mes vies antérieures, j’ai été deux fois hommes des cavernes, une femme, et beaucoup d’autres, mais aussi, un extraterrestre. Je reçois la visite d’âmes extraterrestres. Je me sens souvent seul dans ce monde, je vis beaucoup dans ce monde des mondes parallèles, j’y suis bien, en sécurité et aimé et surtout, compris au même titre que je comprends ces êtres et ces mondes. L’amour est si fort, tous ces êtres aiment comme personne ne peut le faire sur cette terre, à part bien sûr les femmes et les mères.

        Charly

      4. Perdre sa mère si jeune… Ça n’a pas du être facile. Tous mes proches sont encore près de moi. Mes quatre grands-parents sont décédés, mais même si j’étais assez proche de ma grand-mère maternelle, ça m’a peu affecté. Comme si pour moi la mort était juste une absence temporaire, comme si je ne verrais plus la personne pendant un bon bout de temps, comme si elle déménageait à l’étranger. Mais mes enfants sont encore avec moi, ainsi que mon mari, mes parents, frères et soeur, amis(es), oncles, tantes, cousins(nes). La Mort m’a épargné pour l’instant. Bien qu’Elle m’est approché directement à quelques reprises, pour finalement passer son chemin. Assez pour avoir une bonne frousse et savoir que ne veut et ne peut pas quitter tout de suite cette vie.

        Les anges… Quels alliés formidables! Ils ont toujours répondu à mon appel. Mais je les vois seulement dans mes rêves. Ou parfois en vision lorsqu’on me donne un avertissement sérieux. Mais j’ai quand même le choix et c’est moi qui décide de la suite. Ils peuvent t’indiquer le chemin ou t’aviser que tu n’es pas sur la bonne route. Mais au final, c’est qui parcours le chemin de ton choix.

        J’ai ressenti à deux ou trois reprises des doses massives d’amour venir comme ça de nulle part. Une fois j’étais en train de conduire ma voiture, sur l’autoroute. À toutes les fois, c’était si extraordinaire que je n’ai pas voulu le garder pour moi seule et j’ai tenté de le transmettre à des amies et de la famille que je savais qu’ils en avaient besoin. Et une amie m’a confirmé plus tard l’avoir reçu. Quel beau cadeau on m’avait fait 🙂

        Les parasites… Je ne sais pas trop ce qu’ils sont exactement. Démons ? Entités négatives d’autres mondes ? D’autres dimensions ? Mauvais esprits ? Archontes ou Reptiliens ou Draconniens ou Gris ? Est-ce vraiment important de le savoir ? Ce que je sais par contre c’est qu’ils se nourrissent de nous, de nous émotions négatives et que pour s’en nourrir, ils arrivent qu’ils suscitent ou exacerbent nos tendances destructrices. Certaines personnes y sont plus sensibles que d’autres. Rendant certains fous ou adeptes des pires perversions Et d’autres sont tellement gelées, froids, durs, rigides à l’intérieur, à force d’être constamment drainés qu’ils deviennent comme des robots ou pire comme des sans âmes, sans empathie pour eux-même et pour les autres. Bref.. ce n’est pas un sujet joyeux.

        Nous ne sommes pas seuls. Tu n’es pas seul. Nous sommes de plus en plus nombreux. Certains se cachent encore, d’autre se montrent au grand jour, certains sortent puis se cachent à nouveau.

        Malgré toute l’horreur qui règne en ce moment sur la Terre, il faut garder le cap et permettre à la vie et à l’espoir d’illuminer le Monde. Ce qui n’est pas toujours évident je dois dire. C’est chaque petit geste qui compte pour permettre à l’Harmonie d’étendre ses voies à travers notre univers. Il appartient à chacun de faire son propre bout de chemin, même si nous sommes tous les cellules d’un même Tout.

      5. Bonjour,
        pour les parasites que tu invoques, ce sont souvent ceux qui ont mauvaise presse qui sont les moins à craindre. Malgré tout, il faut faire attention à tous ceux que tu as évoqué. Je crois en toute sincérité, que leur force viennent du fait que nous les laissons nous vampiriser, nous leur donnons la permission de nous parasiter, et la peur qui secoue nos tripes est la plus grande brèche servant à nous infiltrer.
        Nous sommes tous nés des étoiles. Tout ce qui vit sur terre vient d’une étoile en fin de vie, et qui s’effondrant gravitationnellement sur elle-même en supernova, a fabrique les éléments lourds dans l’univers afin que la nature s’en serve pour nous créer. donc, nous la nature, l’Univers et nous sommes aussi Dieu.
        Il n’y a que l’homme dans toute sa splendeur de sa bêtise humaine, qui défie l’équilibre de la nature, et pourtant nous sommes fils des étoiles et donc, fils de Dieu. L’univers est comme un ventre de mère, et nous sommes ses enfants. Nous possédons tous cette vérité en nous, nous sommes des enfants de l’amour.
        Quand l’homme prendra conscience qu’il est le Je Suis…et qu’il osera communier avec lui même autant que la nature le fait avec elle-même, il saura qu’il est Dieu et fils de Dieu.

      6. Tu as tout à fait raison.

        Pour les parasites, je ne suis pas certaine si on se rend toujours compte qu’ils sont là. Je crois que tant qu’on est pas prêt à savoir et reconnaitre qu’ils sont là, on se laisse vampiriser à qui mieux.

  2. En tout cas pour moi, le rêve est toujours la porte avant la réalité physique de mon continuum. Chaque rêve que je fais, a toujours une incidence sur ma vie physique, mentale et spirituelle. C’est comme si c’était une porte conduisant à l’autre réalité.

    À chaque fois, par exemple, si je rêve soit à une personne décédée, à un esprit ou à un extraterrestre, il est certain que le lendemain ou une journée autre, ces êtres m’apparaissent dans la réalité.

    Pour moi, le rêve est un entre-deux afin de communiquer une réalité, comme un sasse de décompression.

  3. Bonjour,
    mes rêves sont toujours comme un vortex, c’est-à-dire, qu’ils m’introduisent dans une autre réalité. Par exemple, j’ai rêvé que je communiquais avec moi même dans mon rêve, ce moi était celui qui avait 13 ans dans le passé, on discuté ensemble.

    Puis le lendemain, au couché, mais je ne dormais pas cette fois, il y a eu une brèche dans le temps et le moi de 13 ans du rêve était là devant moi dans ma réalité du continuum espace temps. On a discuté de nous un moment et puis il m’a dit, veux-tu parler à notre mère, et j’ai dit oui.

    J’étais très fébrile, j’allais parler avec ma mère du passé que j’adorais, je pleurais. Puis, il y a eu encore une brèche dans le temps et ma mère est apparu. J’ai pleuré longuement tellement j’étais heureux de parler avec elle. Depuis ce temps, elle va et vient du passé à mon présent.

    Charles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s