«La guerre, la guerre, c’est pas une raison pour se faire mal !»


Qui a déjà fait une bataille de mots avec quelqu’un ? Pas seulement un désaccord, mais bien une vraie guerre. Une guerre qui dure pas seulement quelques minutes, quelques heures. Mais bien plusieurs jours, plusieurs semaines, plusieurs mois. Où tout ce que tu dis ou fais est repris par l’autre dans le sens inverse ou tordu dans le but unique de te nuire, de te détruire. Cela m’est arrivé il y a 10 ans. Il n’est sort jamais rien de bon. Ton énergie est volée et redirigée contre toi. J’avais l’esprit batailleur et revendicatif. J’étais fière et arrogante, je me pensais forte. Je ne voulais pas me faire marcher sur les pieds par un crétin. J’y ai laissé des plumes pour une guerre qui n’en valait vraiment pas la peine. Ce que j’y ait apris ? Choisir ses batailles et que déclarer forfait n’est pas nécessairement un signe de défaite. Je repère maintenant plus rapidement ce genre d’individu malsain et leur attaque me glissent plus rapidement sur le dos, sans me toucher au coeur. Ainsi ils n’ont plus ou alors moins de prise sur moi. Mais le plus important : la mal engendre le mal, la noirceur engendre la noirceur, la guerre détruit, tue et au final, on ramasse le perdant à la petite cuillère et le vainqueur quant à lui… il y a perdu son âme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s