Le courage de ses convictions


Je dis souvent, à moi-même et parfois aux autres, qu’il faut avoir le courage de ses convictions. Ce qui revient à dire : « Redresse-toi et affirme-toi, exprime-toi ou ferme ta gueule et courbe l’échine ». Excusez ma vulgarité momentané, mais c’est ça pareil. Cela ressemble aussi à la fable de Lafontaine « le chien et le loup ». Le loup est fier, libre et indépendant, mais il peut arriver qu’il ne mange pas à sa faim ou qu’il se les gèle dehors. Cependant, il peut compter sur sa meute. Le chien est à l’abri dans la maison ou dans sa niche, au chaud, il mange à sa faim. Cependant, il demeure prisonnier de sa laisse, du bon vouloir de son maître et n’a pas son mot à dire. C’est fait ce que le maître te dit et tait-toi.

Êtes-vous chien ou loup ?

Je suis un chien qui a grugé sa laisse et qui court maintenant par mont et par vaux comme son cousin le loup. Mais il arrive parfois que je revienne tourner alentour de la maison de mon ancien maître voir s’il aurait pas laissé des restants sur le pas de la porte…

Je suis pleine d’opinions, de convictions. J’essaye autant que possible d’avoir le courage qui va avec celles-ci, mais ce n’est pas toujours évident. Donc il y a des jours où je préfère le confort de mon ancienne niche, tout en sachant qu’il m’est tout à fait impossible maintenant de me laisser mettre en laisse de nouveau. Je ne supporte plus la laisse. Car je suis libre maintenant.

Publicités

2 réflexions sur “Le courage de ses convictions

  1. Le courage de ses convictions c’est bien mais je commence à croire que c’est envers nous-même qu’on manque souvent de courage… et nos convictions, c’est à nous-même qu’il faut les « vendent » et défendent.. Mais c’est aussi possible que pendant le processus d’acceptation de nos nouvelles valeurs et convictions on se retourne vers se qu’on connaît le mieux, puis qu’on refassent des pas en avant… que ça joue comme ça « back and forth » c’est normal, il faut l’accepter puis ça deviendra moins souvent et un moment donner ce sera très rare que tu te retourneras…
    xoxo

    1. Probablement oui. Parfois on a des convictions, mais on ne fait pas toujours quelque chose pour les mettre en application. En plus de se libérer des chaines que les autres nous ont mis, et qu’on avait accepté tacitement, on doit aussi se libérer des chaînes qu’on s ‘est mis nous-mêmes. Ce sont celles-là qui sont les plus difficiles à briser. Car les chaînes des autres ont les acceptent conscienment, alors que nos propres chaînes ont se les mets inconsciemmemt. Et alors on se rend pas facilement compte qu’elles sont là, nous empêchant d’être libre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s