Mon prochain mot


Bon, j’ai ma nouvelle Une nouvelle aube qui me trotte en tête depuis quelques jours. La page 10 s’impatiente, elle veut sortir et se faire écrire. Elle me presse, mais je n’avais pas de temps à lui consacrer. Mais son tour viendra, soyez sans crainte chers lecteurs.

J’ai aussi une autre nouvelle à vous mettre sous la dent, mais elle est encore en correction. Elle a trois chapitres, et le chapitre trois est encore à se faire corriger par moi-même. Là encore un peu de patience. Je sais, je sais, je vous mets plein de belles et bonnes choses sous la dent, mais je vous laisse toujours sur votre faim, car je prend du temps à terminer ce que j’ai commencé. Que voulez-vous, la vie de jeune mère de famille n’est pas toujours de tout repos. Par ailleurs, un nouvel emploi m’attend à partir de la semaine prochaine. Je ne sais vraiment pas où je vais me trouver du temps pour moi, cela m’angoisse énormément. Je dois respirer par le nez et essayer de me convaincre que tout va bien aller, mais ce n’est pas toujours facile.

J’en ai fait un cauchemar hier matin, toujours le même thème qui revient inévitablement. Vous avez sûrement deviné, les zombies. Toujours ces foutus zombies de merde. Cela m’a foutu en rogne lorsque je me suis réveillée hier matin et cela a scrappé ma journée. Alors hier soir, lorsque je me suis couchée, je me suis dit à moi-même : «Tout est ok, ça va bien aller, ne t’en fait pas, tout va bien aller, tout va bien aller, respire, respire, respire, etc.». Vous voyez le topo. Heureusement, je n’ai pas eu de cauchemar.

Moi qui pensait avoir la paix avec les zombies depuis ma désimplantation, je l’ai eu dans les dents. J’ai quand eu un mois et demi de paix. C’est un peu pour ça que j’étais fâchée. J’avais l’impression que mes anges m’avaient laissé tomber. Cependant, ce n’est pas le cas. Je dois cependant apprendre par moi-même comment me débarrasser de ces zombies, mes anges (Archange Michael notamment) ne peuvent pas tout faire pour moi. C’est à moi de les exterminer. Et c’est ce que j’ai fait dans mon rêve, je les ai tous fais crever, mais ça ne m’a pas empêché d’être en colère lorsque je me suis levée.

Chaque chose en son temps.

 

Publicités

2 réflexions sur “Mon prochain mot

  1. Je suis bien désolée d’apprendre qu’un cauchemar s’est faufilé dans les craques du bouclier, il doit bien y avoir une raison derrière. Mais je te félicite pour ton nouvel emploi, c’est tout de même une bonne nouvelle et tu retrouveras bien l’équilibre avec le temps. Bonne année.

    1. Oui il s’est bel et bien faufilé le vilain coquin ! Et il n’arrête pas de cogner à ma porte depuis, je dois me barricader à drôle tour pour l’empêcher de revenir me hanter. Il doit y avoir une raison. Quelque chose que je n’ai pas compris que ce cauchemar récurrent veut me dire. Certes l’idée de retourner travailler m’angoisse et me rend triste. Pas à cause du travail en tant que tel, il va plutôt être cool je crois, mais plutôt à cause de toute la routine et du stress à côté qu’il engendre : lever en vitesse, presser de partir, reconduire tout le monde, ne pas arriver en retard, travailler, finir pas trop tard, aller chercher les enfants en vitesse, revenir vite à la maison pour faire le souper et les devoirs, le bain, on joue un peu, le dodo des enfants, on ramasse les traineries et on fini la vaisselle et les lunchs du lendemain midi, puis on vedge devant la télé de 21 à 22h parce qu’on est trop zombie pour faire autre chose, puis on se couche épuiser. C’est tout cela qui m’appuie sur le coeur et sur l’estomac. Je me dis : «relaxe, relaxe, tout va bien aller, patience, patience, patience, etc.» Puis je m’ajoute qu’il me faut juste quelques jours pour m’adapter et ça va être correct.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s